Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2015

Deux extraits d'un ensemble en cours : Finistère (3 naissances)

cale pavée

pente douce

la brume traverse

ma poitrine

entre les lèvres

le jour dilué

n'a plus d'attache

j'avalerais son

nom jusque

dans mes os

 

 

***

 

les orties brûleraient

tes mots

où je marche

 

l’articulation de ton

cou est un

jour sans

suture

 

pas claudiquant

ponctuel

et la lumière

dense

 

entre nos riens

Écrit par francoisrannou | Lien permanent |  Facebook | |